CRÉATION DE 4 CHAIRES DE RECHERCHE

chaires de recherche Institut de pastorale
chaires de recherche Institut de pastorale 3
chaires de recherche Institut de pastorale 2
chaires de recherche Institut de pastorale 4

C’est dans la nature des dominicains de réfléchir aux enjeux de société depuis des siècles. C’est dans cet esprit que l’Institut de pastorale de Montréal a comme objectif d’obtenir 175 000 $ par année pour que quatre chaires de recherche voient le jour.

Les quatre chaires de recherche du campus dominicain de Montréal honoreront la mémoire de grands Montréalais et Montréalaise. Tout au long de leur vie, ces quatre personnes ont été impliquées dans leur communauté.

Les chaires de recherche honoreront la mémoire de grands Montréalais et Montréalaise.

La chaire Benoit-Lacroix
Culture et foi, histoire et traditions, art et littérature, migration et réfugiés, peuples autochtones.

Décédé il y a quelques mois, Benoit Lacroix, intellectuel et humaniste a fondé en 1968 le Centre d’études des religions populaires. Il a aussi occupé la chaire d’études québécoises à l’Université de Caen en Normandie.

Auteur de nombreux ouvrages, de 1980 à 1986, Il a été membre du comité scientifique de l’Institut québécois de recherche sur la culture (IQRC).

 

La chaire Victor-Goldbloom
Dialogue inter-religieux, apprendre à connaitre les diverses traditions religieuses, pluralité et sécularité.

Médecin, député et ministre des Affaires municipales sous le gouvernement de Robert Bourassa (1970 – 1976). Au début des années 80, il a été directeur général du Conseil canadien des chrétiens et des juifs.

De 1991 à 1999, Victor-Goldbloom a été commissaire aux langues officielles. Plus récemment, il a été président de la section québécoise du Congrès juif du Canada.

 

La chaire Ghislaine-Laporte
Catéchèse, formation à la vie chrétienne.

Récipiendaire d’un doctorat honoris causa en théologie pastorale, sœur Ghislaine est reconnue pour sa créativité et sa passion en théologie pastorale.

Elle a su mettre en œuvre de nouvelles approches venues d’ailleurs et élaborer des parcours adaptés, en portant le souci de la formation tant permanente qu’initiale des catéchètes.

Elle a aussi fondé la Maison de la Catéchèse à Montréal avec le soutien de la congrégation et l’aide de quelques consœurs.

 

La chaire Jean-Marie Roger Tillard
Consacrée à l’étude de la vie religieuse.

Jean-Marie Roger Tillard, grande figure de la théologie de la vie religieuse depuis le concile Vatican II.

Professeur à la Faculté de théologie du Collège universitaire dominicain, à Ottawa, à partir de 1957, et professeur invité dans un grand nombre d’autres universités, le frère Jean-Marie Roger Tillard est décédé en 2000.

Il laisse derrière lui un grand nombre d’ouvrages dans les domaines de la vie religieuse, de la théologie sacramentelle, de l’ecclésiologie et de l’œcuménisme.

$
Informations personnelles

Total du don 25$

UTILISATION DES FONDS

l’Institut de pastorale de Montréal a comme objectif d’obtenir 175 000 $ par année pour que quatre chaires de recherche voient le jour.

  • La chaire Benoit-Lacroix
    Culture et foi, histoire et traditions, art et littérature, migration et réfugiés, peuples autochtones.
  • La chaire Victor-Goldbloom
    Dialogue inter-religieux, apprendre à connaitre les diverses traditions religieuses, pluralité et sécularité.
  • La chaire Ghislaine-Laporte
    Catéchèse, formation à la vie chrétienne.
  • La chaire Jean-Marie Roger Tillard
    Consacrée à l’étude de la vie religieuse.